Créer une entreprise à Dubaï : comment faire ?

L'actualité juridiqueCréer une entreprise à Dubaï : comment faire ?

Dubaï est une destination très à la mode depuis quelques années, tout d’abord pour passer un bon moment en vacances, mais également de plus en plus pour s’installer à plus long terme et se construire une vie de famille au soleil. Dans la même optique, les entrepreneurs sont de​ plus en plus nombreux à vouloir créer une entreprise à Dubaï, alors découvrez nos conseils et nos explications. 

Pourquoi s’implanter à Dubaï ?

Pourquoi s'implanter à Dubaï ?

Par Rasto SK / Shutterstock.com

L’implantation dans les Emirats Arabes peut paraître attirante, mais reste ​une notion assez complexe étant donné que le créateur d’une entreprise ne détiendra que 49% de son capital social au maximum, les 51% restants étant détenus par un ou plusieurs ressortissants des émirats. 

Dubaï présente cependant une caractéristique bien particulière : ce territoire est situé en “zone franche” ce qui signifie non seulement que la règle du capital minoritaire ne s’applique pas, mais également que les choses prescrites dans certains États sont possibles dans cette zone. Dans tous les cas, se renseigner auprès d’un avocat, d’un juriste ou d’un expert-comptable avant la création entreprise à Dubai est indispensable. 

L’implantation de votre entreprise à Dubaï vous permettra de bénéficier d’un cadre ensoleillé avec des infrastructures nouvelles, modernes et en pouvant faire des rencontres très variées. Mais créer son entreprise à Dubaï présente également des avantages fiscaux non négligeables comme l’absence d’impôts sur les revenus et sur les sociétés pendant 15 ans, pas de contrainte à l’importation et à l’exportation des produits, pas de contrainte pour l’embauche de salariés expatriés, pas de quotas commerciaux ainsi qu’un visa d’une durée de 3 ans. 

Comment y créer son entreprise ?

Comment y créer son entreprise ?

Par fran_kie / Shutterstock.com

Avant de vous lancer dans la création d’une entreprise dans ce territoire des Émirats, il est plus que jamais indispensable de réaliser des prévisionnels et des études de marché avant de vous installer. En effet, sur place le marché n’est pas le même et de plus en plus d’entrepreneurs font le choix de s’expatrier pour lancer leur activité. En outre, faire le choix entre une activité off-shore ou non nécessite de bien réfléchir. Il faut également veiller à ce que la catégorie de l’entreprise que vous allez créer n’est pas régie par l’obligation d’un investisseur majoritaire vivant aux émirats. 

Pour créer son entreprise à Dubaï​, en zone franche, il vous faudra tout d’abord déterminer et choisir votre zone d’implantation (informatique, commerce, santé, services…). Une fois ce choix déterminant effectué, l’acquisition d’une licence est indispensable. Pour cela, un formulaire doit être ​rempli, accompagné des pièces justificatives demandées, votre demande de visa peut également être effectuée au même moment pour plus de simplicité. 

Une fois cette formalité effectuée, il faudra également s’occuper de la création d’un compte bancaire d’entreprise avec tout un ensemble de pièces à rassembler et des formulaires à remplir. 

Quelles démarches effectuer ?

Quelles démarches effectuer ?
Par GaudiLab / Shutterstock.com

Avant de commencer à remplir vos formulaires de création d’entreprise et de rassembler les documents obligatoires pour une implantation à Dubaï, il est important d’attaquer la rédaction de vos statuts, dès que votre étude de marché est finalisée. Vous devrez vous concentrer sur la rédaction “memorandum & articles of association” qui mentionne :

– l’objet de la société,

– sa dénomination,

– son siège,

– le montant du capital social,

– l’identité des apporteurs de capitaux,

– les conditions d’apports de capitaux,

– les dates de début et de fin de l’exercice social.

Lorsque votre dossier est complet et que vous êtes parvenus à rassembler l’ensemble des documents demandés, vous devrez déposer votre dossier au bureau d’immatriculation de Dubaï qui vous apportera une réponse favorable ou non dans un délai moyen de 3 semaines. Si votre dossier est validé, vous recevrez les documents attestant de la création de votre société free-zone assez rapidement comprenant ainsi l’original du certificat d’incorporation, de votre licence, des statuts et du tampon de votre entreprise. Ces documents vont présenter votre sésame pour l’entrée sur le territoire et le démarrage de votre nouvelle activité professionnelle. 

Pour vous accompagner dans l’exécution de ces démarches, il est souvent conseillé de vous entourer d’un professionnel, surtout s’agissant d’une immatriculation hors frontière et potentiellement dans une zone franche. Dans tous les cas, les règles de droit applicables n’étant pas les mêmes, il est conseillé de bien vous renseigner et de bien vous entourer au démarrage de cette nouvelle activité pour vous rassurer et être certain de ne pas commettre d’erreur. 

Image de couverture Par Luciano Mortula – LGM / SHutterstock.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here