Mini-crédit : quelles précautions prendre ?

Grandes notions de droit privéMini-crédit : quelles précautions prendre ?

Les crédits à la consommation sont des prêts de sommes d’argent plus ou moins importantes de plus en plus prisés par les ménages afin de faire face aux dépenses quotidiennes ou liées à un événement particulier comme l’achat d’une voiture, un mariage, l’arrivée d’un enfant. Un avantage qui n’est pas forcément ouvert aux revenus les plus modestes, qui trouvent dorénavant une bouffée d’oxygène grâce au micro crédit qui offre à cette classe moyenne un coup de pouce financier, à rembourser plus ou moins rapidement. Découvrez-en davantage sur le mini crédit et les conditions qui lui sont propres. 

C’est quoi un mini-crédit ?

Le mini-crédit est une solution offerte principalement aux ménages avec un revenu modéré, qui ne recevraient pas un crédit classique de la part d’un établissement financier, car les revenus sont trop faibles, qui touchent des allocations diverses ou dont la situation professionnelle n’est pas suffisamment stable ou encore la situation maritale n’est pas traditionnelle. 

La seule condition d’octroi d’un tel crédit est d’avoir un objectif précis en tête, l’opportunité est souvent appréciée par l’organisme prêteur. Le mini-crédit peut être accordé à des particuliers dans le cadre de leurs dépenses quotidiennes ou plus exceptionnelles, mais aussi dans un cadre professionnel notamment de la création ou de l’agrandissement de son activité professionnelle. 

Le format mini crédit est principalement caractérisé par le montant des sommes accordées, qui sont comprises entre 300 et 5000 euros, qui coïncident avec les revenus du ménage. Compte tenu du montant relativement faible octroyé par le mini crédit, la durée du remboursement est également assez réduite et se fait dans un délai maximal de 5 ans selon le montant accordé initialement.

Quelles précautions faut-il prendre lors du choix de son crédit ?

Souscrire un crédit est un acte assez important, qui ne doit pas être pris à la légère. En effet, lorsque l’on souscrit un mini-crédit, il faut avoir conscience qu’une obligation de remboursement est liée. Une caractéristique est commune à l’ensemble des mini-crédits proposés sur le marché : la rapidité. Les fonds sont en effet généralement versés très rapidement sur votre compte bancaire et la souscription est simplifiée, le plus souvent en ligne, avec une version mobile.

Avant de vous engager dans un mini crédit, pensez donc bien à comparer les offres disponibles en vous référant notamment aux taux d’intérêts proposés par chaque acteur ou encore à la durée et aux conditions de remboursement disponibles. Comme l’ensemble des crédits à la consommation (dont le mini crédit est une sous-catégorie), sa souscription entraîne l’engagement de rembourser un taux d’intérêt, en plus du montant initialement proposé. Il faut donc avoir conscience de cette somme supplémentaire et vérifier qu’elle ne soit pas excessive par rapport au montant de votre emprunt. 

Pensez également à vérifier la fiabilité de l’organisme que vous rencontrez et à vous engager auprès d’un site sérieux de mini prêt. En effet, les mini-crédits ne sont pas proposés par des établissements financiers traditionnels (les banques), il est donc important de se renseigner sur l’acteur qui vous propose un mini-crédit en vous informant autour de vous et/ou en consultant les avis des précédents utilisateurs, et ce, malgré l’urgence de votre situation. 

Quelles précautions faut-il prendre lors du choix de son crédit ?
Source : shutterstock.com

Peut-on se rétracter ?

Le mini-crédit est régi par le droit de la consommation, à l’image des autres crédits à la consommation plus classiques. De manière générale, les crédits à la consommation sont couverts par un droit de rétractation à destination des souscripteurs. En effet, ce délai permet d’offrir une porte de sortie aux clients qui se sont engagés un peu trop rapidement notamment face à une situation urgente par exemple, mais qui, après réflexion, ne souhaitent plus s’engager comme convenu. 

Le droit de rétractation est d’une durée de 14 jours calendaire (ce qui inclut donc les weekends et jours fériés). Si vous recevez les fonds entre-temps, le délai de rétractation continue de courir, il faut cependant avoir bien entendu avoir conscience que les fonds devront être restitués à l’organisme de crédit ainsi que le montant des intérêts cumulés sur la période. 

Compte tenu de la législation en vigueur, il est possible de rembourser un mini-crédit par anticipation ou bien de procéder à un rachat de mini-crédits, il faudra cependant consulter les conditions particulières s’appliquant au mini-crédit que vous avez souscrits (notamment au niveau des frais supplémentaires parfois applicables). 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here