Pour devenir un franchiseur à succès, il ne suffit pas d’avoir un concept qui ‘’fonctionne’’ dans les succursales. Vous devez également posséder les compétences, les outils, les processus et les ressources financières et humaines nécessaires pour bâtir et réussir votre réseau. L’objectif du franchiseur doit être d’assurer le succès de ses franchisés par le coaching, la formation et l’accompagnement tout au long de la durée du contrat.

Une formalisation du concept

Le concept doit être nouveau et se démarquer parfaitement des produits déjà sur le marché. Il doit être testé, de préférence à plusieurs endroits, pour l’améliorer et l’affiner. Toutes les méthodes et processus utilisés doivent être documentés dans un manuel d’utilisation (également connu sous le nom de Bible), qui est un document confidentiel sur lequel les franchiseurs s’appuient pour diffuser leur savoir-faire.

Une étude de faisabilité doit également être réalisée pour s’assurer que le concept peut être développé en franchise. Ce qu’il faut savoir pour devenir franchiseur, c’est que le franchiseur « potentiel » doit s’appuyer sur les résultats comptables des unités pilotes, l’état de la concurrence et la position de leur entreprise sur le marché pour établir un budget prévisionnel et estimer la capacité des unités franchisées à générer des bénéfices suffisants pour assurer le succès du franchiseur et du franchisé.

Comment la transmission du savoir-faire doit-elle se produire ?

Pour que le franchiseur puisse transmettre son savoir-faire à ses franchisés, il doit mettre en place un système de formation et de perfectionnement qui les accompagne également tout au long du projet. Lors de leur formation, les franchisés doivent chercher à en savoir plus sur l’actualité juridique.

La formation et l’assistance initiales permettront de préparer et d’accompagner les nouveaux franchisés pendant la phase de démarrage du projet, tandis que la formation et l’assistance continues visent à consolider et actualiser leurs pratiques quotidiennes. Le franchiseur doit donc définir avec précision les conditions de formation et de perfectionnement d’un point de vue financier, mais aussi organisationnel.

L'actu Juridique :

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here