Devez-vous avoir un juriste dans votre startup ?

Grandes notions de droit privéDevez-vous avoir un juriste dans votre startup ?

Le droit est partout, les lois des entreprises sont trop nombreuses et complexes pour que les dirigeants s’en préoccupent. C’est pour cela que les entreprises et les startups ont besoin d’une tierce personne : le juriste. Vous pouvez choisir d’embaucher un juriste interne, ou bien d’externaliser le service via un cabinet d’avocats. Est-il obligatoire d’avoir un juriste dans une startup ?

Quel est l’atout d’un juriste dans une startup ?

Collaborer avec un avocat startup n’est pas toujours la priorité des entrepreneurs, notamment à cause d’un budget bien souvent restreint. Pourtant, bénéficier des conseils d’un juriste est un atout non négligeable. Diriger une startup implique de prendre des décisions rapides, car l’entreprise évolue sans cesse, surtout si elle s’ouvre à des marchés nouveaux. 

Le circuit décisionnel au sein d’une startup est court. Dans certaines situations, c’est le juriste d’entreprise qui doit prendre une décision. Ce dernier est indispensable, notamment en ce qui concerne la couverture de l’entreprise, mais aussi pour la rédaction de contrats en tous genres. Le juriste est un spécialiste des droits des entreprises. Son rôle est essentiel. Toutefois, au vu du budget que l’embauche d’un juriste représente, on peut se tourner vers des cabinets externes. Ainsi, les entrepreneurs pourront bénéficier des conseils au niveau du droit des sociétés, du droit du travail, du droit à la propriété intellectuelle, du droit des contrats, mais également au niveau de la gestion et de la création de fonds (comptabilité, levées de fonds, etc).

Quel est l'atout d'un juriste dans une startup ?
Source : shutterstock.com

Quelle fonction possède-t-il au sein de l’entreprise ?

Le juriste a plusieurs missions :

  • Il doit s’assurer que l’entreprise exerce en toute légalité. Pour accomplir cette mission, le juriste se tient au courant des actualités de l’entreprise et des décisions de justice en lien avec le secteur d’activité de l’entreprise.
  • Le juriste a pour fonction la veille juridique. Il a l’œil partout, une capacité d’analyse très pointue, connait la loi et la jurisprudence. Il fait profiter l’entreprise des failles des textes de loi sans enfreindre la loi, dans le but de faire prospérer financièrement l’entreprise.
  • Il rédige et exécute les contrats entre l’entreprise et les particuliers ou les professionnels. Le juriste doit également lire chaque ligne et s’assurer de la conformité légale de chaque document.
  • Il veille sur la trésorerie et ses connaissances au niveau de la fiscalité lui permettent de faire économiser l’entreprise. Il aide l’entreprise à payer moins d’impôts et à mieux négocier ses contrats.
  • Le juriste peut représenter l’entreprise en cas de litige, s’il est aussi avocat. Les contentieux juridiques sont relativement fréquents et le juriste d’entreprise a un rôle d’intermédiaire ou de conseiller.

Juriste interne ou externe : quel est le meilleur choix ?

La plupart des entreprises françaises font appel à des cabinets d’avocats externes ou demandent conseil à leur expert-comptable en cas de besoin. Pourtant, le besoin juridique est en augmentation constante. Faut-il embaucher un juriste d’entreprise ou collaborer avec des avocats et juristes externes ?

La majorité des entreprises font appel à des juristes externes puisqu’elles n’ont pas besoin d’un juriste à temps plein. Ces sociétés se tournent donc vers des cabinets. En ce qui concerne les startups et les entreprises individuelles, il semble évident que pour des raisons budgétaires, il est plus raisonnable d’opter pour des juristes et avocats externes.

Un juriste interne sera plus précis et saura mieux cibler les besoins de l’entreprise. C’est pourquoi il faut envisager d’en recruter un lorsque l’entreprise se développe, notamment sur le plan international. 

La meilleure solution pour les entreprises qui en ressentent le besoin, c’est de travailler avec un juriste interne et un cabinet externe. De cette façon, le cabinet est plus à même de traiter les contentieux et le juriste interne peut se concentrer sur le développent des finances, en qualité de business partner.  

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here