Qu'est-ce qu'un avocat ?

L’avocat est un professionnel en droit qui aide, informe et défend ses clients pour tous les sujets d’ordre juridique. De ce fait, il collabore aussi bien avec un professionnel qu’un particulier. Généralement, les clients viennent vers lui lorsqu’ils ont des ennuis avec la justice. Toutefois, il est préférable de faire appel à ses services avant que les problèmes n’arrivent.

Le métier d’avocat

Tout comme le juge, l’avocat est soumis à des règles de déontologies et professionnelles. Que ce soit vis-à-vis de ses confrères ou de ses clients.

En général, ils règlent les problèmes courants de la vie quotidienne. Par exemple, il s’occupe de tous les cas qui touchent au droit du travail, le droit de la famille… Actuellement, les avocats sont surtout connus dans le monde des affaires. Ils conseillent et gèrent les entreprises dans les investissements qu’elles font.

L’avocat exerce plusieurs rôles. Il peut à la fois défendre un cas et être un conseiller. Son but est d’éviter à une personne morale ou physique la prison ou les procès qui peuvent lui être préjudiciables. Durant toute la procédure, il a le devoir (pour le bien de son client) de faire une démarche de conciliation. Cette méthode peut éviter de longues procédures judiciaires et des va-et-vient inutiles au tribunal.

Le métier d’un avocat demande une grande capacité de synthèse. Il doit avoir une aisance sur le plan rédactionnel et oratoire. Ce sont des critères indispensables pour percer et persévérer dans ce métier.

Quelles compétences requises ?

Le métier d’avocat n’est pas facile, mais avec la passion, il est possible d’en devenir un bon. Pour cela, il y a plusieurs compétences à forger ou à avoir.

Être prudent

La prudence est le mot d’ordre d’un avocat. Cela lui permet de donner les bons conseils à son client. Mais il doit aussi adopter cette attitude pour pouvoir déterminer les intentions de ce dernier.

En effet, il n’est pas rare de voir des clients mentir à leur propre avocat. En étant prudent et vigilant, celui-ci peut déterminer ce qui se cache à travers les faits et gestes de la personne qu’il a en face de lui.

Être indépendant

L’indépendance d’un avocat consiste en sa maîtrise à ne pas se laisser facilement influencer. C’est une qualité et une compétence qui va de pair avec la prudence. Cette indépendance assure au client du bon sens et de l’objectivité des conseils que lui prodigue son avocat.

Être discret

La discrétion est une obligation pour un avocat. Il ne doit jamais divulguer les secrets et les confidences de ses clients. Il s’agit de respecter un code de déontologie qui vise à respecter le secret professionnel.

La violation de cette éthique est soumise à une sanction par la loi. Tout avocat effectuant cela effectue un délit.

Être loyale

L’avocat doit défendre un seul client au cours d’une affaire. Il ne peut pas défendre ou représenter deux parties ayant des intérêts opposés. Toutefois, cela peut arriver lorsque les deux partis en ont convenu.

Être courtois

La courtoisie est une seconde nature chez un avocat. Surtout lorsqu’il plaide une cause devant le juge et les jurés. De plus, tout le monde va avoir les yeux rivés sur lui au cours d’une audience. Il se doit de se monter sous son meilleur jour pour que son entourage soit convaincu par ce qu’il dit.

Avoir de l’humanité

Avant de prendre officiellement sa fonction, les avocats doivent d’abord faire un serment. Celui de faire son travail avec dignité et humanité. Il doit avoir de la compassion envers le client qu’il représente. Autrement, il ne va pas pouvoir être convaincant dans ses arguments si lui-même n’en est pas convaincu.

Les études d’avocat

Pour exercer la fonction d’avocat, il est impératif d’avoir un master 1 ou un master 2 en Droit. Puis, il faut aussi avoir un certificat d’aptitude à la profession d’avocat ou le CAPA.

Il y a des écoles pour avocat qui forment les étudiants désireux de devenir un avocat. Il s’agit du CRFPA ou du centre régional de formation professionnelle pour avocat. Pour y accéder, il faut passer par un examen de sélection. Le premier critère étant la possession d’un master 1. Le second critère exige que l’étudiant soit membre de l’Union européenne.

En raison de la complexité des différentes lois existantes, il est préférable de se spécialiser dans une branche. Par exemple, devenir un avocat spécialisé dans l’informatique, l’environnement, la famille, l’immobilier, etc. Il est également possible d’être avocat pénaliste, avocat des affaires, avocat du droit des personnes, etc.

Le salaire d’un avocat et la possibilité d’évolution de carrière

À ses débuts, l’avocat gagne dans les 1800 et 2700 euros. Une fois ses études finies, il est libre de choisir le barreau ou le cabinet où il souhaite exercer son métier.

Toutefois, sa rémunération varie en fonction de plusieurs critères. Il y a la renommée du cabinet qui joue sur le nombre de clients obtenu. Il y a également le type d’activité et la localisation de celui-ci qui sont à prendre en compte. Par exemple, un cabinet en centre-ville obtient facilement des clients que celui qui se trouve à l’entrée de celle-ci.

Les jeunes fraichement diplômés en droit qui ont décidé de devenir avocat en 3 perspectives. Ils peuvent travailler au sein d’un cabinet en tant que salariés. Ils ont aussi la possibilité de devenir l’un des collaborateurs du cabinet. Enfin, il peut directement ouvrir son propre cabinet (bien que ce soit un cas assez rare).

L'actu Juridique :

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here