Droit du travail : la réglementation des vestiaires

Lorsque l’on crée une entreprise, il est important de penser au respect de différentes normes et réglementations. Outre l’immatriculation en bonne et due forme de sa société, il y a de nombreuses données à prendre en considération, notamment au niveau des locaux qui vont accueillir des salariés et des futurs clients. Il en est ainsi du vestiaire mis à disposition du personnel, plus qu’un simple dressing, celui-ci doit respecter de nombreuses normes et réglementations afin de rester respectueux de la loi. Découvrez ce que vous devriez connaître au sujet du vestiaire d’entreprise.

Obligation ou non de mettre à disposition un vestiaire d’entreprise 

Contrairement à ce que l’on pourrait penser de prime abord, un vestiaire n’est obligatoire dans une entreprise que si les salariés portent un uniforme, une tenue réglementaire ou même des accessoires de protection (comme des lunettes, des gants, des chaussures de sécurité). Les vestiaires peuvent être individuels ou collectifs et demeurer accessibles en permanence aux employés.

Pour être accessible, les vestiaires doivent être situés à proximité d’un lieu de passage du personnel et être suffisamment isolés des lieux de travail et de stockage (ils doivent être placés dans un espace propre, et non directement dans les locaux recevant le public ou le stock). Des espaces différents doivent être aménagés pour les hommes et les femmes (collectifs ou individuels) afin d’assurer la sécurité et l’intimité de tous.

Les normes à respecter en matière de vestiaires

Quelques petites règles de confort et de bienséance doivent être respectées pour que le vestiaire soit en conformité avec la loi. Ainsi cet espace doit respecter quelques conditions strictement définies : 

  • il doit être propre et nettoyé régulièrement,
  • il doit être convenablement chauffé et éclairé (afin de permettre aux collaborateurs de se changer confortablement pour commencer et terminer leur journée de travail),
  • chaque personne doit disposer d’un minimum d’1m2 pour se déplacer ou 10m2 si votre entreprise emploie plus de 10 salariés, un espace suffisamment grand pour accueillir plusieurs personnes simultanément doit donc être mis en place.

En matière d’équipements, quelques normes sont également indispensables comme présenter un certain nombre de chaises, bancs et d’armoires individuelles non inflammables – c’est en effet une obligation de procurer à ses employés un meuble sécurisé pour le rangement des effets personnels à proximité de leur lieu de travail. En la matière il est recommandé de vos équiper directement de grandes armoires ou d’un vestiaire métallique professionnel qui peuvent être équipés d’un cadenas ou d’une serrure pour fermer l’espace pour respecter les règles et assurer le confort de vos collaborateurs.

Outre cet aspect individuel et ininflammable, les casiers de rangements pour les salariés doivent séparer vêtements de ville et vêtements de travail pour les activités salissantes ou manipulant des substances dangereuses ou abrasives. Les employeurs ne respectant pas ces réglementations engagent leur responsabilité et s’exposent à des sanctions.

Les nouvelles normes en matière de vestiaire suite au COVID-19

Suite à la crise sanitaire mondiale du coronavirus, de nouvelles règles ont été édictées dans le but d’assurer la sécurité des personnes sur leur lieu de travail et d’enrayer la propagation du virus. Ainsi, les entreprises sont appelées à organiser les changements d’équipes de telle façon qu’il n’y ait pas de contact physique entre elles, de sorte que l’équipe entrante quitte le vestiaire et rejoint les ateliers par un circuit différent de celui de l’équipe sortante. Un espace dédié au passage de consignes doit être aménagé, celles-ci ne pouvant s’échanger directement dans l’espace collectif.

Un espace d’un mètre doit être assuré entre chaque collaborateur et matérialisé au sol s’il ne peut l’être par des plaques de plexiglass ou des barrières physiques.

En cette période particulière, les entreprises doivent également prévoir des poubelles à pédales spécialement prévues pour les déchets de masques, gants et lingettes désinfectantes. De même, un plan de désinfection régulier des objets à risques (poignées de portes, WC, robinets… ) doit être établis et respecté. Enfin, du gel hydro-alcoolique et des masques doivent être mis à disposition, et les vestiaires fréquemment aérés.

L'actu Juridique :

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here