Les jeux d’argent sont devenus monnaie courante sur le Net
Les jeux d’argent sont devenus monnaie courante sur le Net

Encore marginale il y a 10 ans, la pratique du poker en ligne s’est développée jusqu’à devenir plus que commune de nos jours. Pourtant, elle est restée longtemps interdite, tout comme les autres jeux d’argent sur Internet tels que paris sportifs et casinos, jusqu’à une loi de 2010 qui a enfin permis l’essor de cette industrie. Début octobre 2020, la loi a une nouvelle fois été modifiée pour offrir une plus grande protection aux joueurs et éviter les dérives. En dix ans, le projet de loi initial a plusieurs fois évolué jusqu’à la version actuelle, mais une réglementation européenne des jeux en ligne reste la solution la plus attendue, aussi bien par les joueurs que par les plateformes.

Dès le début du 19ème siècle

La première loi réglementant les jeux d’argent date du 21 mai 1836, et ne concernait que la loterie nationale, avant d’être améliorée en juin 1907 avec le texte interdisant à tout établissement, hors casino, de pouvoir proposer des jeux de hasard à ses clients. Deux sociétés notables faisaient toutefois figure d’exception dans cette réglementation très stricte, la Française des Jeux et ses fameux jeux à gratter et Loto, et le PMU, et son monopole sur les courses de chevaux.

Toutefois, il restait possible de jouer au poker, en dehors des casinos, à travers les cercles de jeux, mais suivant plusieurs règles très contraignantes. Entre autres, il fallait que seul le poker soit pratiqué au sein de l’établissement, qu’il ne soit pas possible de parier sur le vainqueur éventuel du tournoi ou que la cagnotte ne soit établie que grâce à des frais d’inscription fixes versés par chaque joueur. Et il est aussi important de préciser que la pratique du poker dans une sphère privée, quels que soient les montants en jeu, n’a évidemment jamais fait l’objet de la moindre interdiction.

Une actualisation plus que nécessaire

Les casinos, anciens dépositaires exclusifs du jeu
Les casinos, anciens dépositaires exclusifs du jeu

Bien sûr, ces lois étaient obsolètes avec l’essor de l’Internet et il aura donc fallu attendre 2010 pour que le gouvernement se décide à rendre légale la pratique du poker sur Internet, avec quelques limitations cependant. La principale et la plus logique est d’interdire l’accès à ces sites à toute personne de moins de 18 ans. Il en revenait ensuite aux sites agrégés (aujourd’hui de l’ordre d’une vingtaine) de protéger leurs clients, et ceux-ci ont très bien joué leur rôle en promouvant constamment la pratique responsable du poker, et ceci dans l’intérêt de tous, car le but est avant tout pour les joueurs de se faire plaisir et ils veulent donc se sentir dans un environnement sain et sécurisé quand ils jouent.

Une des autres limitations importantes de la loi est qu’il n’est possible de jouer au poker en France sur Internet qu’avec d’autres joueurs français et non avec le monde entier. Également, les deux seules variantes qui sont autorisées à pouvoir être pratiquées avec de l’argent réel sont le Texas Hold’em et l’Omaha, de loin les deux plus populaires, mais certains joueurs regrettent l’absence de légalisation en ce qui concerne le Stud ou le Courchevel, qui ne peuvent donc se jouer qu’avec de l’argent virtuel.

La loi s’affine

Plus récemment, deux nouvelles lois sont venues encadrer la pratique des jeux d’argent en France. D’abord en 2019, avec la création de l’ANJ (Autorité Nationale des Jeux), remplaçant l’ARJEL (Autorité de Régulation des Jeux En Ligne), une structure indépendante chargée de la surveillance de tout le marché. Puis, mise en œuvre en octobre 2020, une loi demandant à tout joueur de poker de fixer une limite de temps de jeu par semaine à ne pas dépasser sur leur site préféré, et c’est le site qui se chargera ensuite de bloquer le joueur en cas de dépassement.

Toutes ces lois successives ont permis le fameux boom du poker, imité depuis plusieurs années pour le boom des paris sportifs, mais elles ont aussi permis l’établissement d’un cadre suffisant pour assurer la sécurité de tous les joueurs. Et c’est tout autant cet arsenal administratif protecteur que le fun du poker qui explique la pratique aussi répandue du poker sur Internet de nos jours.

L'actu Juridique :

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here