Diderot, vous avez probablement déjà entendu son nom une fois dans votre vie. Un philosophe qui s’intègre dans la période des Lumières et qui a largement contribué à la renommée de cette ère. Connaître plus ou moins la vie, l’oeuvre et la carrière de Diderot est indispensable pour concours et thèses mais également pour intégrer une citation intéressante dans les dissertations du baccalauréat.

Qui est Denis Diderot ?

Denis Diderot fait partie des grands noms de la France, de ces figures du XVIIIème siècle qui ont influencé et participé au monde dans lequel nous vivons aujourd’hui. Destiné à une carrière jésuite, Denis Diderot incarne la liberté et le franc parler mais aussi l’autodidactisme. En effet, alors qu’il partait pour Paris dans le cadre de ses études, l’homme devient bohème et se cultive seul à travers ouvrages et revues et épouse même une lingère sans avoir l’aval de ses parents. Un choix osé, d’autant plus pour l’époque – sous l’Ancien Régime.

Le philosophe est né le 5 octobre 1713 à Langres et mort le 31 juillet 1784 à Paris.

Diderot parmi les Lumières de France

Il est aujourd’hui de notoriété publique que Denis Diderot est un philosophe des Lumières, au même titre que Voltaire. Pourtant, il n’en a pas toujours été ainsi et cette qualification lui a longtemps été refusée. En effet, l’homme ne s’est pas contenté d’être un simple penseur mais a varié le panel de ses oeuvres, ce qui a longtemps perturbé les historiens qui ont eut du mal à le placer dans une catégorie.

En effet, l’homme a eu du mal à se laisser happer par un unique domaine et a préféré miser sur la diversité étant tour à tour écrivain, philosophe, encyclopédiste français des Lumières, romancier, dramaturge, conteur, essayiste, dialoguiste, critique d’art, critique littéraire et traducteur. Un homme qui a donc marqué son époque par bien des aspects et qui fut le dernier philosophe du XVIII ème siècle.

En outre, une grande partie de son oeuvre fut publiée anonymement ce qui explique que Diderot n’est réellement acquit le rang de philosophe des Lumières au début du XXè siècle. A partir de 1742, Diderot intègre pourtant un cercle restreint en se rapprochant de Rousseau et participe à l’Encyclopédie pour laquelle Diderot admet avoir sacrifié 25 années de sa vie.

L’oeuvre de Denis Diderot intacte aujourd’hui

En parallèle de ses années consacrées à la rédaction puis la publication de l’Encyclopédie, Diderot a également construit son propre ouvrage. Une oeuvre qui a évolué avec lui passant d’une croyance (comme le plus grand nombre) en un être suprême et supérieur à une idéologie complètement athée en fin de carrière.

L’une des oeuvres les plus retentissantes de Diderot fut la Lettre sur les aveugles à l’usage de ceux qui voient. Dans cet essai, le philosophe remet en question la perception des Hommes aveuglés par les apparences. Il revient également sur la religion, émettant l’hypothèse que le divin ne semble exister que par la beauté des choses qui n’est purement qu’esthétique. Une ligne éditoriale et une manière de pensée qui est osée pour l’époque où la Monarchie Absolue perdure et où le Roi est vu comme étant Dieu sur Terre.

Dans cet ouvrage, Diderot met en scène le mathématicien Saunderson, un aveugle, qui dirait sur son lit de mort à son pasteur Holmes :

« Si vous voulez que je croie en Dieu, il faut que vous me le fassiez toucher. »

La publication de cette Lettre a toutefois eu de lourdes conséquences pour son auteur qui a été emprisonné à Vincennes quelques mois. Un séjour peu attrayant qui a pourtant contribué à la carrière de l’auteur puisqu’il fait connaissance avec Jean-Jacques Rousseau. C’est d’ailleurs son ami qui conseille à Diderot d’exacerber la corrélation qu’il a créé entre le progrès des sciences et des arts et la corruption des mœurs.

L’interdiction de l’Encyclopédie, très controversée, en 1759, Diderot se consacre à d’autres ouvrages mais aussi à sa vie personnelle. Il intègre des cercles chics et tient à assurer l’éducation de sa fille puis à lui assurer un mariage enviable.

A la fin de sa vie, Denis Diderot se consacre à un ouvrage testamentaire, il en profite pour faire le bilan de la société dans laquelle il vit en analysant les impacts de la philosophie sur le pouvoir.

L'actu Juridique :

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here