La traduction de documents juridiques : quelles critères respectés ?
Source : Shutterstock.com

Le droit est un domaine vaste et international. Tous les pays disposent de leurs propres contrats, de leurs propres textes réglementaires qui sont applicables à l’international, il est donc indispensable de pouvoir les traduire en vue de leur compréhension mais également de leur application devant un tribunal au sein duquel les juges ont nécessairement besoin de comprendre les textes qui viennent devant leur juridiction. Découvrez les modalités à respecter dans la traduction de documents juridiques afin que ces derniers ne perdent rien de leur authenticité et de leur valeur légale. 

Les conditions à respecter dans la traduction de documents juridiques

Un texte juridique mérite une attention particulière pour demeurer valable. De ce fait les cabinets d’avocats ou professionnels du droit font souvent appel à des services spécialisés qui proposent les services de prestataires assermentés afin de garantir la véracité de la retranscription et de garantir que le texte demeurera juridiquement valable.

Fondamentalement, le procédé demeure le même qu’un service de traduction classique et consiste en un remplacement des termes d’une certaine langue en une autre. Cependant, la traduction de textes juridiques va également demander au professionnel de justifier de certaines connaissances en droit afin de reproduire correctement les termes, règles juridiques et autres mentions légales présentes dans le document d’origine.

Enfin, le prestataire que vous sélectionnerez doit impérativement s’engager dans le cadre d’un accord de confidentialité afin de ne pas révéler les détails des documents sensibles que vous serez amené à lui fournir. Dès lors le traducteur prête tant un serment de conformité que de silence dans le cadre de sa mission. Ainsi, faire appel aux services d’une agence ou d’un prestataire de confiance est indispensable, n’hésitez pas à vérifier les références de votre prestataire avant de vous engager dans une relation professionnelle de confiance.

Les textes concernés par un service de traduction juridique

Au cours de votre activité de conseil, vous pourrez être amené à faire appel aux services d’un traducteur juridique dans de nombreux domaines. Il en est ainsi s’agissant de documents touchant au droit de la famille comme un certificat de naissance ou de mariage, mais également dans le droit des affaires lorsqu’il faut prendre connaissance et traduire par exemple un brevet ou un contrat de partenariat. Enfin et surtout, avec la mondialisation constante du droit commercial, vous serez bien entendu amené à devoir entreprendre de la traduction de contrats et conventions complexes afin de conseiller de la meilleure manière vos clients.

Outre ces textes fournis directement par les clients, il sera également nécessaire de faire appel aux services d’un traducteur expert afin de produire une traduction de différents actes judiciaires comme des jugements, des arrêts de la cour d’appel ou de la Cour de cassation, des ordonnances du juge, mais aussi des assignations, recours, mises en demeure, requêtes ou différents dépôts de plainte.

Source : Shutterstock.com

La fixation du prix d’une traduction juridique

Faire appel aux services d’un traducteur juridique ne se fait pas de manière anodine, en effet, le prestataire que vous allez sélectionner doit justifier de formations en langues, en droit mais également être chercheur afin de vous apporter un maximum d’informations légales. Pensez également à faire appel à une agence flexible, qui saura s’adapter aux besoins d’un professionnel et surtout suffisamment expérimenté pour vous garantir une expérience optimale et pérenne.

Généralement les prestataires fixent leurs tarifs en fonction du nombre de mots présent dans l’acte à traduire. Néanmoins si un prix de base est fixé entre 5 et 10 centimes le mot, ces tarifs peuvent augmenter en fonction du niveau de difficulté du texte, des recherches à effectuer selon si le domaine entre plus ou moins dans la spécialité du prestataire.

L'actu Juridique :

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here